05.07 2017
Philippe Pouletty, développeur de Carmat et investisseur atypique - Le Parisien

Philippe pouletty, développeur de carmat et investisseur atypique - le parisien

Travail en entreprise

Premiers pas dans la fondation d'entreprises

Dans le but d'effectuer des recherches relatives aux conséquences des interactions médicamenteuses sur les hématies et l’albumine, le businessman place des fonds dans la startup spécialiste de la biotechnologie RedCell Inc. (rebaptisée Conjuchem Inc.) simultanément à la cotation en bourse de SangSat. Renommée Conjuchem Inc., RedCell Inc. se retrouve introduite en bourse au Canada courant 2000. Philippe Pouletty (Leparisien) a créé cet établissement se focalisant sur la biotechnologie en se servant de brevets enregistrés à son nom. Acteur remarquable en termes de transplantation d’organes, SangSat a synthétisé et distribué un médicament particulièrement efficient contre les rejets, la Thyloglobuline. Cette formule novatrice se trouve être achetée par Genzyme dans les années 1990.

Truffle Capital, un fonds de placement au service de l'innovation

Le portefeuille Truffle Capital soutient les études sur les carcinomes mammaires et les tumeurs thyroïdiennes dès 2005 à travers l'entreprise Théraclion. L'entreprise produit et distribue de nouvelles thérapies par ultrason. Inscrite au NYSE (New York Stock Exchange), l'enseigne Altimmune se focalise sur la mise au point d’adjuvants immunologiques dédiés aux médicaments contre les infections ainsi qu'aux vaccins. La startup rejoint le fonds d'investissement dirigé par Philippe Pouletty courant 2007 et se retrouve ensuite intégrée à Pharmathène US. Truffle Capital a entre autres institué Neovacs en 2003 pour élaborer des médicaments contre les syndromes en rapport avec l'auto-immunité. Grâce à son fort potentiel de croissance, la compagnie s'avère introduite en bourse en 2010. Pour traiter de manière tangible les personnes endurant des problèmes d’incontinence urinaire, Philippe Pouletty ainsi que les spécialistes de Truffle Capital réalisent des investissements dans les nombreux outils fonctionnels fournis par la startup Myopowers.

Le Dr Philippe Pouletty se focalise surtout sur l'immunologie et bénéficie d’une grande renommée au sein de l’université de Stanford. En plus de ses initiatives au sein de cette université, le chercheur a consigné environ 30 brevets à son nom au niveau international. À travers les liquidités de Truffle Capital, Philippe Pouletty intervient dans différents progrès dans le secteur de la recherche scientifique. L'entreprise investit en effet dans des centres de recherches à fort potentiel de progression dirigés par des experts ainsi que des passionnés. Afin de simplifier le financement de la recherche et de soutenir les percées technologiques, le futur directeur général de Truffle Capital a apporté depuis 1999 de nombreuses réformes impliquant la révision de la fiscalité et l’introduction du statut de JEI.

Cursus scolaire et débuts du chercheur

Grâce à sa spécialisation en biologie moléculaire, Philippe Pouletty s'impose comme un membre performant du laboratoire de Stanford consacré à cette discipline entre 1986 et 1988. De ce fait, le jeune chercheur s'illustre en peu de temps au sein de cette université. Ancien interne des hôpitaux de Paris, le chercheur a travaillé dans de nombreux centres médicaux de la région. Le chercheur se concentre essentiellement sur l'immunologie et l'hématologie. Après avoir eu son bac série C, l'étudiant commence son cursus en médecine à l’université de Paris VI. Le futur investisseur a fini ses études en 1981. Philippe Pouletty a pu grandement raffermir son expertise en matière d'immunologie au sein de l’hôpital Saint-Louis. Il a par ailleurs bénéficié d'une bourse d'étude de l’INSERM destinée à ce domaine au cours de son passage à Paris.